Les femmes et les hommes seniors inégaux devant la sexualité

Le sexe est bon pour la santé, mais il est essentiel pour le maintien du couple. Cette vérité est valable, mais jusqu’à un certain âge seulement. La place du sexe n’est plus la même chez les femmes et les hommes une fois senior. La sexualité serait très bénéfique pour les femmes seniors tandis qu’elle est pénalisante pour les hommes. Tour d’horizon sur le sujet.

Les femmes protégées par l’activité sexuelle

Les femmes seniors qui ont une ou plusieurs relations sexuelles par semaine sont protégées contre les risques d’hypertension. Mais il faut déjà souligner qu’il ne s’agit pas simplement de pratiquer une activité sexuelle. Il faut en être satisfait. Une vie sexuelle épanouie est le garant d’une meilleure santé sur le long terme pour les femmes seniors.

Les hommes sont pénalisés par l’activité sexuelle

Il faut remettre en question l’hypothèse qui dit que l’activité sexuelle est bénéfique pour tout individu en tout âge. Les hommes qui pratiquent une activité sexuelle par semaine ou plus ont plus de probabilité de souffrir d’une maladie cardiovasculaire. Les hommes arrivés à un certain âge qui restent sexuellement actifs sont facilement atteints par des attaques cardiaques, une insuffisance cardiaque ou encore des accidents vasculaires cérébraux. Le risque est encore plus élevé chez les seniors qui atteignent souvent l’orgasme. Les chercheurs en déduisent que les hommes s’épuisent davantage pour atteindre l’orgasme. C’est l’effet inverse de chez les femmes.

Be the first to comment on "Les femmes et les hommes seniors inégaux devant la sexualité"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*