Comment faire pour ne plus être victime du stress ?

Comment prendre le contrôle de sa vie ? Le stress de tous les jours n’est pas forcément mauvais en soi. Un peu de stress peut donner un peu de piquant dans la vie et peut pousser à se donner un peu plus. Mais si on ne sait pas comment le gérer au quotidien, il commence à s’accumuler. Au fil du temps, il devient tellement important que l’on n’en sort plus. On dit alors qu’on est submergé, envahi par le stress. Et là, il n’est plus du tout bon. Il représente même un véritable danger pour la victime. Sa santé mentale, ses émotions, sa santé physique et même ses relations avec les autres peuvent en prendre un coup et se détériorer à vue d’œil. Mais, qu’est-ce qui fait qu’on ploie parfois sous le stress et qu’on a du mal à s’en relever ? Et que peut-on faire pour lutter contre ?

Les fausses croyances

Ce qui est malheureux, c’est que depuis notre enfance, on enregistre et on emmagasine toutes sortes de fausses croyances. On entend des propos négatifs et des formules toutes faites qui dévalorisent, mais dont on finit par se convaincre à force de les entendre, surtout s’ils viennent de ses parents ou d’autres membres de sa famille. Ce peut être des sentences et des menaces qui ont fini par faire partie du vocabulaire familial et que l’on s’est appropriées, consciemment ou inconsciemment. Toutes ces fausses croyances se sont donc intégrées à notre façon de voir les choses et elles nous guident malgré nous ou parce qu’on y croit. Le problème, c’est que lorsqu’on est confronté à des situations éprouvantes, on se rappelle ces fausses croyances, on est persuadé que ces problèmes nous arrivent parce qu’on les mérite, parce qu’on est nul, etc. Ces croyances nous enfoncent encore plus, elles nous intoxiquent. Donc, pour lutter efficacement contre le stress, il faut repérer toutes les pensées parasites et décider de les mettre à la poubelle tout en cherchant des pensées bienfaisantes qui viendront les remplacer.

Soyez optimiste !

L’optimisme aide les personnes stressées ou celles qui ont tendance à l’être. Concrètement, comment faire pour le cultiver ? En effet, l’optimisme n’est pas toujours inné, il faut patiemment le développer et tout faire pour l’entretenir. Donc, dès qu’une pensée négative surgit, on en prend conscience et on la chasse tout de suite. Mais cette démarche ne sera totalement efficace que si l’on installe des pensées positives à la place. Donc, il faut remplacer chaque phrase toxique par une formulation optimiste. On renforce alors son estime de soi, son assurance, et avec le temps, on se crée une nouvelle base de données bénéfiques, apaisantes. Au lieu du sempiternel « Je n’y arriverai jamais », dites plutôt « Ca marchera ! », au lieu de « Je suis nul », dites « pourquoi pas ? », etc. Ce n’est pas toujours évident d’en arriver là, mais avec une réelle volonté de changer et de se sentir mieux, c’est tout à fait possible.

Puis, pour ne plus être victime du stress, il faudra également comprendre le lien entre le diaphragme et le stress. Le premier est un muscle indispensable pour la respiration. Lorsque vous êtes stressé, il est tendu. Par conséquent, votre respiration est bloquée. Tous les symptômes du stress apparaissent alors : sueurs froides, boule au ventre, évanouissement, etc. Pour éviter cela, il suffit de respirer profondément. Cela débloque le diaphragme et augmente la quantité d’oxygène qui entre dans votre organisme. Bien oxygénés, vos organes deviennent performants. Votre cerveau est bien apte à faire face à la situation. Et votre esprit est détendu.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.