Asthmatique, une sexualité compliquée ?

De nombreuses personnes asthmatiques ont des difficultés à avoir une vie sexuelle épanouie. Inconscients du risque, un asthmatique sur deux avoue être troublé par sa condition physique lors des rapports sexuels. Généralement, les problèmes sont physiques comme la gêne respiratoire ou l’essoufflement. Mais dans certains cas, il peut aussi s’agir d’une mauvaise position, ou d’un problème d’ordre psychologique. Ainsi, il a été remarqué que les asthmatiques ont tendance à réduire la fréquence ainsi que la durée de leurs ébats.

Une vie sexuelle perturbée

Selon un sondage effectué par l’association « Asthme et allergie », près de 40% des patients déclarent éprouver des difficultés respiratoires lors de l’acte sexuel. 30% avouent même que leur condition a des conséquences néfastes sur leur vie en général, à l’exclusion de leur vie sexuelle. La majorité des personnes atteinte d’asthme déclarent utiliser des produits pour prévenir une crise d’asthme avant leur relation sexuelle. Pour les patients atteints d’asthme persistant et sévère, les chiffres sont encore plus graves. Plus de 46% sont troublés à l’idée d’avoir des relations sexuelles. 25 % avouent diminuer la durée ainsi que la fréquence de leurs rapports. Enfin, 48 % sont contraints de s’arrêter en plein acte, car ils sont victimes d’une crise d’asthme. La plupart des personnes ayant participé au sondage affirment que s’ils ne souffraient pas de cette maladie, ils seraient plus confiants au niveau sexuel. 15% ont même admis que leur condition avait conduit à la rupture de leur couple. On parle beaucoup de l’incapacité à pratiquer le sexe oral, ou encore de l’impossibilité d’avoir un orgasme de peur de frôler une crise d’asthme sévère. Bref, même si l’asthme et la sexualité demeurent un sujet délicat à aborder pour les patients et les médecins, il s’agit d’un cas réel qu’il faut remédier.

Asthme et sexualité, quelles solutions ?

Pour que l’asthme ne devienne pas un frein à une vie sexuelle épanouie, il est nécessaire de parler de sa condition physique avec son/sa partenaire. Il ne faut pas en avoir honte. L’asthme est une maladie très courante. Aussi, avant l’acte, apprenez à vous détendre. Le sexe est un acte intime, il est tout à fait normal que vous stressiez. Cependant, à trop vous inquiéter, vous allez provoquer un phénomène d’hyperventilation ce qui va aggraver votre asthme. Pour vous calmer et vous détendre, essayez d’appliquer la technique de respiration de buteyko que vous retrouverez sur le site www.lorisvitry.com. Cette technique consiste à limiter vos fréquences de respiration, de manière à mieux gérer votre stress. Pensez à travailler cette technique, même en dehors de votre vie sexuelle. Cela ne fera qu’améliorer votre condition et vos performances. Par ailleurs, vous pouvez aussi demander conseil à votre médecin. Vous pouvez prendre vos médicaments avant l’acte ou utiliser un inhalateur au moment du rapport. Si vous commencez à tousser après le rapport sexuel, pensez à prendre deux à trois bouffées de bronchodilatateur.
Pour finir, pendant l’acte sexuel, n’oubliez pas les préliminaires. Evitez de vous retrouver en dessous, afin de ne pas supporter le poids de votre partenaire. Aérez et dépoussiérez régulièrement votre chambre. Enfin, ne consommez pas d’alcool ni de tabac. Cela ne fera qu’aggraver votre état.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.